L'atelier du mercredi

·
 
CADRE DE L’ACTION :
 
PUBLIC CONCERNE :
  • tout enfant du CP au CM2

EFFECTIF :

  • par groupes de 5 à 6
TEMPS ET DUREE :
  •  2 heures, chaque semaine (le mercredi ou le lundi), hors vacances scolaires 
LIEUX :
  • le pré aux ânes, l’écurie, la salle d’activités…
OBJECTIFS GENERAUX :
  •  valoriser l'image personnelle de l'enfant
  •  consolider ses acquis,
  • développer de nouvelles aptitudes sociales
MOYENS  :
  • l’Ane, leur âne : support principal.
  •  l’expression : vocale, corporelle, picturale, personnelle et sociétale .

PROJETS : 

  • avec les parents ou les représentants parentaux
  • avec l’enfant
  • avec le groupe.
CONTRATS :
  • Un Contrat d’Engagement est signé par l’enfant, sa famille et l’intervenant

        Chacun s’engage :

  • · à respecter les horaires,
  • · à assister régulièrement aux séances, et aux synthèses
  • · à participer au "festiv'ânes" de fin d’année.


PERSONNEL ENCADRANT 

  • 3 salariés et des bénévoles
Ces activités font partie du CLAS (Contrat Local d'Accompagnement Scolaire) mis en place par la CAF
 
 

Médiation de l'âne

 

Épaules rentrées, respiration courte, souffle coupé, regard inquiet…
Chaque enfant a son « problème » lorsqu’il doit aller à la rencontre de l’âne…. ou des autres….
Rentrer dans le pré… s’arrêter. Attendre le troupeau, le voir avancer de plus en plus près…

 


Appréhender le face à face… Le souffle est court, les mains se serrent, Les pieds s’enfoncent… Il arrive ; il est là.
Accepter d’être encerclé.
Attendre encore…Attendre QUOI ? Que l’âne sente, choisisse, s’arrête devant son futur maître.
                          
  Les tensions tombent devant le compagnon, La respiration est plus longue, plus profonde. Le sourire apparaît… 

                   



L’ANE M’A CHOISI !

Durant les séances hebdomadaires, chacun avancera Piân’Piâne… Câlins, confidences, brossage, curage, parcours, équilibres, promenades, randonnées proposés au fil des séances scelleront une amitié profonde entre les deux compagnons. 
  
                        
 
A travers, les parcours qu’il inventera pour lui, les exercices qu’il lui fera exécuter, l’enfant découvrira qu’il est capable d’être, lui aussi, le moteur de ses apprentissages.
Il dépassera ses peurs, osera se lancer et exécuter, comme l’âne, des exercices de plus en plus difficiles 
 

                

Peu à peu, une confiance en lui s’installera. Il ira de lui-même à la rencontre des autres,
Il prendra la parole, il existera… 

             

Son compagnon aura bien été le médiateur entre lui et le monde qui l’entoure…
Il ne restera plus qu’à transférer ce savoir à chaque fois qu’il en aura besoin.

Baya, professeur des écoles et ânière.

 

 

Atelier d'expression

 

Prendre une feuille, un stylo, ouvrir un livre, les mains tremblent, les yeux se plissent, la respiration est courte les épaules sont rentrées, chaque enfant a son « problème » lorsqu’il doit lire, écrire, s’exprimer.


               


Avoir confiance en soi, confiance en son expression, quelle qu’elle soit, se sentir à l’aise face à l’écrit, maîtriser le geste de l’écriture, prendre la parole en public, oser exprimer ses propres idées… être écouté, respecté, être considéré avec sa personnalité propre, permet d’appréhender avec plus d’aisance les exercices d’expression.

Durant les séances hebdomadaires d’atelier d’écriture, chacun avancera « piân’piâne » :
- lecture de contes, fables, poésies,
- production d’écrits de nature diverse,
- expression orale, création artistique ,
- exercices de repérage dans le temps et dans l’espace, sont proposés à chacun et adaptés à ses difficultés.  


       

Ainsi l’enfant dédramatisera l’approche de la langue, écrite ou orale. Avec le temps, il se prêtera plus volontiers à la lecture, se sentira plus confiant face au stylo et à la page blanche. 


  

Il prendra de l’assurance pour donner son avis, poser des questions…
Il prendra plus de plaisir dans toutes ces formes d’expression car il se sentira « debout » 
  

                               

Il ne restera plus qu’à transférer ce savoir à chaque fois qu’il en aura besoin… 

         


Sylvie, intervenante en atelier d'expression. 

 

 

 

Souffle et Voix
 
Petite voix, bafouillements,épaules rentrées, respiration haute, souffle coupé, regard vers les pieds,
Chaque enfant a son « problème » lorsqu’il doit parler à l’école… ou ailleurs… 

               

Pour avoir confiance en soi, et confiance en sa voix, pour maîtriser sa peur, c’est mieux de maîtriser sa voix…
Se sentir appuyé à la terre, permet stabilité et verticalité du corps. 

                           


Respirer plus longtemps et plus profondément permet de sortir une voix plus pleine, plus fluide…  

                
Durant les 10 séances de travail, chacun avance « piân-piâne » Les exercices sur la respiration, les postures, la voix parlée et chantée sont proposés à chacun et adaptés à ses difficultés. 

                   
En fin de séance, l’enfant choisit un exercice à enregistrer qu’il écoute en début de séance suivante et commente.
Ainsi, il découvre son corps « instrument de musique » et apprivoise, petit à petit, les multiples facettes de sa voix. 

            

En fin d’année, il réussira à parler en public et partagera son écrit avec sa famille ; Il ne restera plus qu’à transférer ce savoir à chaque fois qu’il en aura besoin… 

                        

Sylvie, professeur des écoles, intervenante en « souffle et voix »


Réagir