Espace convivial autour du four à pain

Présentation du projet

Le four à pain symbolise ainsi tout ce qui fait la raison d’être de l’association « accompagner les enfants, adolescents et adultes dans la construction de leur chemin de vie » Étymologiquement accompagner a pour racine latine ad=mouvement cum panis = avec pain c’est à dire « celui qui mange le pain avec »

Le choix de la structure (ossature bois) est dicté par les contraintes de notre encadrement professionnel. Cette construction s’intègrera parfaitement dans l’environnement du lieu.

A noter que les travaux préparatoires (assainissement, électricité) ont été réalisés.

L'argent collecté financera en partie l'achat de la matière nécessaire à la construction de cet accueil et financera le chantier participatif.

La participation des usagers est un fondement majeur de notre projet. Pour cela nous nous appuyons sur la capacité à agir des personnes. Nous agissons pour qu'il(s) (elles) puisse(nt) bénéficier d’un accompagnement ajusté à leurs besoins et leur permettre une reconquête active de leur autonomie. Pour cela, une partie du temps est consacré à une remobilisation de l’usager autour des pratiques des gestes de la vie quotidienne. Ainsi le jeune accède à un mode de vie facilitant l’insertion sociale. Par une relation d’écoute, de respect et de qualité, la confiance en l’autre et en soi-même se restaurent. Par les activités de la ferme (soins aux animaux, jardinage…), le Jeune construit son identité. Par les sorties culturelles, il s’ouvre sur le monde extérieur.

L’association Piân’Piâne veillera à rendre le chantier plus apprenant dans son organisation globale, abordant des préoccupations telles que l’illettrisme. 

Le chantier participatif est un prétexte pour permettre à des jeunes- 

  • de vivre une aventure collective
  • d’acquérir de nouvelles compétences
  • de s’adapter aux rythmes et contraintes liés à l’ activité
  • de s’adapter à un poste de travail
  • de s’approprier les moyens de transports publics ou individuels et améliorer leur mobilité

Cela nécessite un diagnostic de la situation de la personne accueillie (administratif, social et professionnel).

L’accompagnement ne saurait être exercé par la seule personne assurant la fonction d’accompagnateur socioprofessionnel : l’ensemble de l’équipe pédagogique contribue à cette fonction partagée qu’est l’accompagnement.

 

En juillet, je m'extasiais devant la réalisation du four à pain avec l'équipe de Frédéric... Les "patients" me disaient : "nos initiales sont peut être un peu trop visibles..." "Bien sûr que non ! Elles ne sont pas à la dimension de votre investissement..." Et j'ajoute :"Vous vous en êtes donnés du mal..." Thomas me répond, droit dans les yeux : "du bien !..."



Réagir