Inauguration du Four à pain -17 juin 2016

Merci à tous d’avoir répondu présent à notre invitation et en particulier ;
Monsieur Lobit, Sous Préfet / Monsieur Jacques Dellerie, Député de la Seine Maritime et maire de Sandouville/ Monsieur Denis Merville, maire de Sainneville, Conseiller Général/  Monsieur SANSON, maire d’Etainhus et Président de Caux Estuaire / M Girardin, maire de St Romain de Colbosc et Vice-Président de Caux Estuaire & de Mme Raingot / Mme Nadine BOUTIGNY Maire de Gommerville et Adjointe de Caux Estuaire  / Monsieur Sylvain Vasse maire de Graimbouville / Monsieur André Guéroult Maire de Saint Aubin Routot et Madame Françoise Cressent Adjointe / Mme Roselyne Pilvin conseillère de St Laurent de Brévedent / M. Renaud Blanc du foyer la vallée d’Or, Mme Pelet EM2R + 2 infirmiers psy + Le docteur Jouy  – Madame Magali Flamand du Centre Jean Vanier : / les amis des résidents (Nadine Nicolas + 3 bénévoles) / Madame Lynda Ayral de l’AHAM – Les représentantes du Crédit Agricole : mesdames Muriel Colboc et Nicole Adam - Monsieur Anthony Dufour Carrefour Gruchet le Valasse  qui a participé au financement de ce projet à hauteur de 3800€-

 

Sont excusés Monsieur Edouard Phillipe, Député de la Seine Maritime et maire du Havre, Madame Brigitte Lebaillif (chorale BH), Monsieur Albert Gillet, Madame Laure Vendrand, Monsieur Iara, principal du collège A. Siegfried, Monsieur Lemaistre maire, Monsieur et Madame Nantier (côme), Mme Anne Braudel, Madame Maryvonne Meheust, Monsieur et Madame José&Françoise Blanco.

 

Ce soir est pour notre association un moment particulièrement important que nous souhaitions partager avec toutes celles et tous ceux qui nous ont accompagnés dans la réalisation et la réussite de notre projet. 

Nous avons une pensée particulière pour Gilbert Ricordeau, meilleur ouvrier de France qui nous a initiés à la fabrication du Four lors du week end des 8 et 9 mai 2015 et qui n’a pas pu se libérer aujourd’hui. Lors de ce week-end, Thomas, Jean Denis, Frédéric, Noalan, Dimitri, Thierry et Christophe ont suivi la formation.
La construction du four s’est poursuivie toute l’année, complétée par la charpente, avec l’équipe de Frédéric : Thomas, Jean Denis et Fabrice qui les a rejoints). 

Au-delà de l’inauguration, nous souhaitons vous faire vivre un moment de partage et de convivialité.

Nous pourrions faire nôtre ce soir cette citation d’Hector Bianciotti, elle dit : « Il y a, au cours de l'existence, des rencontres imprévues et singulières, où bien des faits qui se produisent, en apparence anodins, et qui auront été les dons du destin». C’est effectivement, par une succession de rencontres et d’événements, en apparence anodins, qu’a pris corps, que s’est développé et qu’a abouti notre projet.
S’il apparaît aujourd’hui à partir d’une belle réalisation architecturale, ce fut, pour ceux qui l’ont vécue, surtout une belle aventure humaine.

 

Mais pourquoi un four à pain ?
D’abord le pain représente la nourriture humaine de base, à laquelle tout homme a le droit. Mais il représente également les efforts nécessaires pour l'obtenir. Ainsi, le pain symbolise les vertus du travail, l'espoir et la joie de vivre. L'expression « Avoir du pain sur la planche » l'illustre très bien. En outre, le pain possède également une dimension sacrée, et refuser d'accorder du pain à celui qui en manque est un acte condamnable.
Ensuite, le four est ce creuset où s'élabore l'union, le sein maternel où se prépare la renaissance. Le foyer est le symbole de la communauté. C'est le lieu où l'on fait le feu. Le foyer représente le centre de chaleur autour duquel le groupe se réunit. C'est d'ailleurs, pour cette raison que le foyer désigne également la maison familiale. Ainsi, le foyer est à la famille ce que le soleil est à la terre.
Il symbolise ainsi tout ce qui fait la raison d’être de l’association « accompagner les enfants, adolescents et adultes dans la construction de leur chemin de vie » Étymologiquement « accompagner » a pour racine latine « ad »=mouvement « cum panis » = avec pain, c’est-à-dire « celui qui mange le pain avec ».

Il était donc naturel que l’association Piân’Piâne se dote d’un four à pain. Celui-ci répond aux attentes de tous les membres de l’association en offrant un lieu de dialogue, d’échange et de convivialité.

 

Laissons le dernier mot à Marcel Pagnol à travers cet extrait du film « la femme du boulanger » : 
"Je vous ferai du pain comme vous en aurez jamais vu. Je pétrirai chaque fournée une demi-heure de plus, et dans les fagots pour chauffer le four, je mélangerai du romarin. Et pendant qu'il cuira, je ne dormirai pas comme d'habitude, mais j'ouvrirai les portes toutes les cinq minutes, pour ne pas le perdre des yeux. Je vous ferai un pain si bon que ça ne sera plus un accompagnement pour autre chose, ça sera une nourriture pour les gourmands... Il ne faudra plus dire : "J'ai mangé une tartine de fromage sur du pain." On dira : "J'ai dégusté une tartine de pain sous du fromage". Et chaque jour, en plus de ma fournée, je pétrirai cinq kilos pour les pauvres... Et dans chaque miche que je ferai, il y aura une grande amitié et un grand merci."

 

Avant de vous remercier pour votre attention, je remercie Paul pour l’écriture de ce discours. 
Nous allons procéder maintenant à la remise des diplômes bien mérités aux participants de ce chantier
J’appelle donc Noalan – Dimitri – Thierry – Christophe – Frédéric l’encadrant de ce chantier sans qui celui-ci n’aurait pas pu se réaliser et son équipe – Thomas – Jean Denis – Fabrice et qui pressés par le temps qui passe sont venus passer une semaine en camping pour finaliser la construction de la charpente bois

Que serait-on sans Ignace, notre boulanger spécialiste de la chauffe au four à pain, un grand merci donc pour la préparation et la cuisson des pains et pizzas.

 

Baya Hammani, présidente de l’association Piân’Piâne



Réagir